SaintéLyon, ma lapine gainé est finisher

Salut les lapins gainés,

Je suis trop fier donc je suis obligé de partager la SaintéLyon de Mélanie.

J’espère que votre gainage est à son paroxysme au moment où vous lisez ces lignes. Pourquoi je dis ça ? Même assis tu peux être gainé.

Pour la petite histoire j’ai rencontré La »Mélanie » l’une des plus déter que je connaisse, il y 4 mois maintenant. Son idée faire la SaintéLyon avec ses copains Stéphanie et Fabrice du magasin KM42. Heuuu quand elle m’a dit ça j’ai un peu buggé je vous avoue « Elle n’a jamais faire de Trail même court » madré de dios. Son niveau quand je l’ai rencontré 54 min au 10km, 1h54min sur le 20k de Paris 2016, 4h30 sur le Marathon de Paris donc on ne partait pas de zéro heureusement.

Son plan d’entrainement avec 2 à 4 séances par semaine :

  • On d’abord orienté sur la course en EF doucement mais surement « moins vite 6’/6’30 » pour un coureur moyen. Lors de ma sortie de jeudi matin avec la Team Earlybird on fait exactement ça, 15km en Endurance Fondamentale
  • Elle a marché tous les jours pour aller au boulot, « en trail on marche quand ça va plus »
  • On a fait des blocs renfo + course
  • On a engagé ma spé :  le gainage spatio-temporelle
  • On a retravaillé l’équilibre
  • On a bossé le fractio long à son allure marathon 4’55 / 5′ exemple : 3×2000 merci Eric d’ailleurs
  • On a fait le boulot côté descentes, c’est la base en trail ! Monter tout le monde sait faire mais descendre vite c’est une autre histoire « ça casse la fibre, destruction de gibolles à la clé »
  • On a validé des meilleurs temps sur 10k et 20k -> 50’23 malgré une allure semi temps de passage au 10k « elle peut aller plus vite, rdv en 2017 » au final 1h42min sur le 20k de Paris 2016
  • On a créé le renfo + fraco côte exemple 250m à fond en côte + de 10% avec exo de crosstraining
  • On a également mis en place une meilleure posture ainsi qu’une respiration plus fluide car garder le gainage même en courant c’est pas si simple que ça
  • Les sorties longues ont fait partie de la prépa, en groupe avec Adidas Runners Odeon & avec ses potes commerçants
  • Apprendre à courir avec un sac fait aussi partie de la prépa, S-LAB salomon tous les deux on a craqué
  • Savoir enlever son coupe vent, manger, boire sans s’arrêter, c’est bien de savoir le faire avant
  • On a brûlé les marches de Montmartre
  • Je pense que j’ai rien oublié
  • Elle a aussi fait des sorties de nuit
  • Mélanie a choisit ce qui lui plaisait le mieux pour la bouffe j’ai rien à dire chacun sa tambouille

C’est au tour de Mélanie de vous la raconter car moi je l’ai vécu en livetrail, j’en ai oublié de dormir. :D, j’étais ko pour la course du jour à Senlis.

La Saintélyon, j’en rêvais mais cela me paraissait insurmontable il y a encore quelques mois. Mais après une prépa à la « lapin gainé », j’y suis arrivée en 12h04! HEUREUSE!

saintélyon

La particularité de cette course, c’est la nuit….un départ à minuit, ça change des habitudes qu’on a..

Après une sieste de 2h dans l’après midi (en vrai pas beaucoup dormi), nous dînons vers 19h puis nous habillons chaudement (3 couches)..ils annoncent des températures négatives cette nuit!. Grosse erreur avant le départ, nous patientons 40 minutes dehors dans le froid…ça ne m’aidera pas pour la suite.

00H00, après l’hymne historique ‘Light my way » de U2, nous partons. 

Objectif : vite se caler sur un rythme lent à 10km/h max….pour tenir un maximum!

Ce qui est très frappant au départ, c’est le grand silence qui règne parmi les coureurs, on sent un extrême concentration….

Début du parcours très roulant. Au 7 ème km, 1ère montée légère ; Yoann me dit toujours « ça tu connais! » : en vrai je connais pas mais je grimpe en trottinant….ça passe. Mais la 2ème montée arrive et là je me dis, on va pas se mettre dans le rouge, on monte à pieds. Qui dit montée dit descente…..et là je dis « merci yoann pour le gainage qui te permets de diriger tes pieds tout en relâche…. »ces 1ers enchainements se passent , mais un mal de bide me tient depuis le 7ème km et ne me lâchera plus jusqu’au km 38!!; Là c’est le mental qui prends le relai…aidé par le « patron » que tu déranges à 5h du mat’ pour dire « j’en peux plus! ça va pas! ». Grosse nouveauté cette année, au km 34.. 1,5 km vertical, une montée pas humaine..qui finit de m’achever….Finalement j’arrive péniblement au ravito du km 38 auquel je prends 2 bons verres de coca …puis je me dis « reste pas là trop longtemps, les navettes abandon sont trop proches!!! ». Puis finalement, ça repart!

je suis seule depuis le km30, on s’est perdu avec les copains…c’est long mais j’avance : plat, je cours, côte je marche et descente, je fais au mieux…Et puis au ravito du km52, je retrouve Steph et Fab ; la délivrance!! la forme revient vraiment et je me dis 20km, je connais. Yoann m’avait dit « tu fractionne le parcours, ça parait plus court » ==> c’est vrai!!

On fait 5/6 km en courant puis à nouveau une vilaine cote…..on remonte à pieds..principe du trail que je découvre, on alterne course/marche..on s’économise pour tenir! Dernier ravito, km 62, là j’me dis je suis finisher c’est sûr !! pas un temps de dingue mais suis pas venue pour ça! (next year !;))l’idée maintenant est d’alterner course et marche dès qu’il y a de la difficulté….et ils ne nous ont pas épargné jusqu’au bout! Les copains accélèrent mais moi je préfère m’économiser pour tenter un finish sur les 2 derniers km en sprint …..Au km 70, une grande émotion monte, les douleurs au genou et à la cheville disparaissent miraculeusement, les larmes montent…..je suis en train de réalise ce que je viens de faire!!

le dernier km sur le pont est fabuleux sous le soleil avec des spectateurs qui sont bien sûr tous venus pour moi! hahahaha

au dernier tremplin de passage, je saute dessus tellement je suis contente puis j’entre dans la hall Tony Garnier comme si j’avais gravis l’Everest……ce n’est en fait « QUE » la Saintelyon, mais quelle victoire!!

Merci Yoann pour tous tes conseils, merci les copains (et KM42) pour cette expérience innoubliable!!

Et prête pour de nouveaux objectifs! »

A très vite les lapins l’aventure gainée continue 😀

Vivez la SAINTELYON Page Officielle de l'intérieur avec la team Mizuno.Encore un très grand bravo à tous et rendez-vous l'année prochaine.

Publié par Mizuno Running sur lundi 12 décembre 2016