La Rencontre Paléo

Et si, on se mettait tous au paléo, ça donnerait quoi ?

Coucou tout le monde,

Je m’excuse, je travaillais dans l’ombre…
L’alimentation, c’est important, quel que soit le choix que vous avez fait pour votre corps. On souhaite ici, vous parlez de notre ressenti et notre expérience sur le paléo. C’est plus qu’un régime, c’est un mode de vie.
Présentation TODAY d’un Monsieur au cœur Paléo. Ce quelqu’un, C’est Sylvain du blog experience-paleo.fr

Sylvain2
Sylvain

« Je suis ravi de vous le présenter car c’est pour moi, l’un des piliers du paléo en France, Prenez des notes car c’est très enrichissant ! Perso, le carnet stylo est de sortie.
Nous visons sylvain et moi à promouvoir un mode de vie sain, Bio ou non. »

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Bonjour à tous et à toutes, je m’appelle Sylvain, j’ai 29 ans et je mange paléo depuis 2011.
Pendant longtemps, je n’étais pas sportif et ne prêtais pas attention au contenu de mon assiette. Mais j’étais régulièrement pris d’allergies, qui sont devenues au fil des années de plus en plus handicapantes.

« C’est intéressant ce que tu dis car ces problèmes d’allergie m’ont suivi aussi jusqu’en 2013. »

En 2010, je suis tombé par hasard sur un blog américain expliquant les méfaits du gluten. Rapidement j’ai fait un essai, et j’ai découvert qu’il était bien le coupable de mes allergies !

« Belle découverte pour ton corps alors… Pour le mien aussi d’ailleurs. J’ai perdu presque 11kg en modifiant mon alimentation, et en reprenant les activités physiques que j’avais mises de côté à cause de l’accident. »

Puis en 2011, je préparais mon premier semi-marathon, et cherchais des informations sur l’alimentation du sportif : que manger avant l’entraînement ? Pendant la course ? Et pour la récupération ?
Je suis alors tombé par hasard sur le site de Mark Sisson, auteur du livre « Le Modèle Paléo ». L’argumentaire m’a convaincu : ce furent mes débuts avec le paléo !

regime-paleo-b

Achat du livre sur Amazon par exemple

On peut dire que maintenant tu as 4 ans de vie Paléo. Finalement, quand as-tu décidé de monter ton blog et pourquoi ? Et surtout dans quel but ?

En 2011, il n’y avait aucun site sur le paléo en français. Puisque cette approche avait changé ma vie, je me suis dit que je pourrais favoriser la popularisation de ce mode d’alimentation sur le web francophone, et aider des gens à améliorer leur santé.
J’ai ainsi lancé mon blog Expérience Paléo début 2012.
« On peut que dire que tu m’as inspiré ! Le mien est tout neuf, c’est encore un bébé ! »
Pourrais-tu définir et expliquer ce que l’alimentation paléo apporte ?
Va demander à des gens dans la rue de définir ce qu’est une alimentation saine : il y a de fortes chances pour que tu entendes un peu tout et n’importe quoi !
On est bombardé de messages officiels type « mangez bougez », de publicités à la télévision, d’articles dans les magazines ou sur internet. Beaucoup de ces sources se contredisent : tel aliment vanté ici, est descendu ailleurs.

« 1-0 pour toi, je ne peux pas dire le contraire, j’ai compris ça, il y a 4 mois en lisant les étiquettes »

Bref, la plupart des gens sont perdus : on ne sait plus quoi manger, et on mange mal.
Dans toute cette cacophonie, le paléo apporte un cadre de référence. Il ne prétend pas apporter une réponse unique ou une vérité « absolue ». Il propose par contre des idées simples, qui permettent à chacun de faire le tri dans ce qu’on nous raconte :
Manger des aliments simples & frais. Éviter les aliments transformés. Ne pas consommer d’aliments que la nature a dotés de mécanismes de défense, tels les céréales.
Ces quelques concepts ne laissent passer que les aliments qui vous permettent de devenir la meilleure version de vous-même !
C’est bien vrai. As-tu progressé dans tes objectifs sportifs et en as-tu des nouveaux pour cette année par exemple ?
Cette question est assez difficile car mon goût pour l’exercice physique est arrivé en même temps que mon adaptation au paléo. Mais peut-être est-ce lié ?
Manger paléo me donne beaucoup d’énergie. La « libération » des allergies continuelles m’a donné envie de découvrir plein de choses, notamment des activités sportives.

Yoann : « J’ai fait du triathlon pendant 2 ans, mais ai arrêté. Les études et les sous ont ralentis mon entrain. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le sport ultime par excellence. On enchaine la natation, le vélo et la course à pied dans une même épreuve. Les distances pour nous les grands, c’est 1.5km de nage, 40km en bicyclette et 10km à pied pour nous achever. J’en ai fait jusqu’au lycée. »

Le côté obsessionnel du chrono m’a dérangé. Beaucoup de gens courent avec les yeux rivés sur leur montre, au détriment de leurs sensations. C’est dommage. L’exercice physique doit être une manière d’être à l’écoute de soi.
Je n’ai donc pas d’objectifs chiffrés. Je préfère me donner pour objectif de progresser, d’être plus en forme aujourd’hui que je ne l’étais hier, m’améliorer, faire chaque jour les meilleurs choix possibles pour entretenir un mode de vie sain.
Je pratique la musculation au poids de corps et la course à pied. De temps en temps, je participe à des compétitions de course d’orientation, également à des raids. Pour le plaisir bien sûr, pas pour les médailles ! Sinon je reste passionné de montagne : alpinisme, escalade sur rocher ou cascade de glace, randonnée.
Mes modèles sont plus les gymnastes de haut niveau, les grimpeurs et les alpinistes. .Je ne suis pas à la recherche de volume, mais plutôt de force, de souplesse, d’agilité. Ils ont un fitness fonctionnel, qui leur permet de réaliser leur but premier.

Notre corps est précieux. Chacun devrait avoir pour priorité de le respecter, l’entretenir, et le développer.

Peux-tu nous donner des recettes une avant l’effort pour la récupération ? Et une après effort ?

Je suis un adepte de la simplicité.
Avant d’aller courir, je mange rarement. J’aime me sentir léger, c’est une habitude qui me réussit. Quand je fais un entraînement de force, je mange généralement une demi-banane. Chacun d’entre nous transporte une quantité d’énergie importante
Après : banane et beurre d’amande. Un fruit quand je coure.
Et surtout, c’est peut-être vieux jeu, mais je dirais qu’après l’effort il vaut mieux la jouer simple. Des industriels ingénieux ont inventé de nombreuses boissons de l’effort, mais perso je fais juste attention à boire de l’eau. C’est la meilleure boisson, on n’a pas fait mieux.
Ensuite, le sommeil, c’est un peu vieux jeu là encore, pourtant c’est primordial. On se focalise souvent sur l’effort, or une grande partie du développement des performances se fait pendant la phase de récupération. Tous les athlètes de haut niveau soignent leurs heures de sommeil. Nos vies sont bien remplies et le sommeil passe souvent en dernier. Pourtant le sportif qui souhaite progresser saura faire de son sommeil une priorité.

Quelles sont les denrées que tu utilises en entrée/ plat/ dessert?

Entrée : une montagne de crudité ! Toujours des aliments de saison, auxquels je rajoute des olives, des noix de cajou, un avocat.

Plat : j’ai un faible pour le poulet rôti et le brocoli. Rien de bien sorcier !
Dessert : j’aime bien croquer du chocolat noir à 85%, ou le faire fondre sur des fruits ; avec la pratique j’ai perdu la dent sucrée que j’avais avant, du coup il m’arrive aussi de ne pas prendre de dessert.
Je goûte assez rarement, la collation ultime restant les bananes avec du beurre d’amande

Peux-tu nous présenter ton magasin en ligne epicerie-paleo?

J’ai créé l’Épicerie Paléo avec Julien, un ami à qui j’ai fait découvrir le paléo. L’Épicerie Paléo est une boutique en ligne où tous les produits sont paléo.
Je reçois régulièrement des questions à propos de tel ou tel aliment, généralement trouvé dans un magasin bio. Ce produit, est-il paléo ou non ?
A vrai dire, les magasins bios sont truffés d’aliments non paléo, qui contiennent du sucre ou qui sont des aliments transformés. Or, ils sont vendus comme étant sain. C’est malheureusement trompeur pour le consommateur.
Nous avons donc créé l’Épicerie avec la volonté de proposer des aliments difficiles à trouver, en donnant l’assurance au consommateur que les produits restent paléo : huile de coco, farine de coco sont parmi nos best-sellers 🙂

farine-de-coco-bio
huile-de-coco-bio

Yoann : « Quand j’ai vu ça j’ai craqué, je te jure… je cherchais depuis 6 mois comment m’en procurer. Tu as répondu à mes besoins paléo, merci. Merci infiniment Sylvain. Je te rejoins sur beaucoup de point, je me sens moins seul. Venez à la maison ou essayez chez vous !

« Le paléo, c’est à vous de le façonner pour le faire grandir. N’oubliez pas chaque corps est différent ! A vous de trouver ce qui vous va le mieux. Dans votre recherche, vous n’êtes pas tout seul, on vous aidera. « 

« A très vite, pour le prochain article. INDICE : ce sera dédié à la récupération »

N’oubliez pas de restez en mouvement

https://www.jogg.in/fr/session/20150416-girls-run-1-paris-only-girl

Yoann pour vous servir, je vous salue bien bas et bien gainé !

exohealthfit@gmail.com
Suivez-moi sur Facebook
exohealthfit.com

 

 

6 réponses
  1. lucie dit :

    le paléo fait des miracles pour la santé, taux glycémie, cholestérol, pression artérielle, douleurs d’
    arthrite et en bonus une baisse de poids, imc à la baisse, nous aimons et sommes plus heureux.
    Lucie et Mario

    GROS MERCI POUR LA SENSIBILATION

    • exohealthfit dit :

      Pour ma part, Lucie et Mario, Le paléo a changé ma vie ! J’ai une force et une énergie de tous les instants. N’hésitez pas à m’envoyer vos recettes sur exohealthfit@gmail.com car c’est ensemble qu’on avance

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] sois d’un naturel assez discret, je me suis laissé tenté par le jeu de l’interview : retrouvez-moi chez Yoann de Exohealthfit. Vous saurez TOUT de mes habitudes avant/après […]

Les commentaires sont fermés.