Retour sur le Défi Run Paris

Bonjour, bonjour,

Petit retour sur le Défi Run 3 semaines après… J’ai eu peu de temps pour écrire. Manque d’orga ces derniers semaines.

De retour à la compétition après 2 ans de galères et de blessures à répétition. Je décide donc de me lancer sur le type de course à la mode du moment, les courses à obstacles. Pour en citer quelques unes, la Mud, la So Mad, Spartan Race.  Je me suis soigné dans un premier temps. Je l’ai expliqué dans les anciens articles. Je ne vais pas m’étaler là-dessus dans cet article.

J’ai connue la course grâce aux entraînements Fitchallenge Assu2000 coaché par Marc Raquil. Merci aux filles du groupe facebook que je coache, elles sont toujours au courant de tous.  Je m’engage donc sur 10km du Défi Run.

FitChallenge Assu2000 au Parc Montsouris

FitChallenge Assu2000 au Parc Montsouris

Je me suis préparé pendant 1 ans. Je vais vous faire un petit résumé de la prépa. J’ai repris les exos au poids car lorsque vous passer un obstacle, c’est votre corps que vous soulever n’est ce pas ? J’ai suivi pendant 6 mois « Fysiki« . Ensuite, j’ai découvert le Cross Training System, inventé par Christophe Carrio. Je me suis renforcé, j’ai perdu du poids pour atteindre un rapport poids puissance optimal. En novembre 2013, j’étais à 68 kg pour 1,69 m. Aujourd’hui 61 kg. Soit  8 kg de perdu ahah !!!

Le jour de la course :

Comme tout runner qui se respecte, je me suis levé 3 h avant pour ingurgiter mon ptit déj énergie, un mélange de graine agrémenté de lait d’amande. J’ai mangé un petit fruit et hop ! J’avais en amont bu l’eau citronné du matin. La veille un énorme dodo soit 8h de sommeil. C’est impossible en semaine habituellement. Je dors pas plus de 6 h, ouh, c’est pas bien.

Bon, je raconte la course. J’arrive pour 10h donc je suis pas mal en avance. Je pars pour la première vague du 10k avec le dossard 1041. On est 80 par vague. On risque que pas de se marcher dessus. Départ lancé, je me cale avec un groupe sur le permier km. Vu que je me teste j’accélère un peu car les premiers sont partis comme des flèches et j’aimerais bien figurer dans ma vague.
Défi 1 : passer sur les poutres en bois. Je gaine pour garder l’équilibre car c’est un peu humide. de la veille.
Ensuite Défi 2, si je souviens bien, porter un sac de 10kg je crois, sur 50m. Un petit soulevé de terre, c’est à dire jambes tendues. Ensuite un petit squat et on gaine le tout pour monter le « bestio » sur l’épaule. Pour ceux qui connaissent le kettlebell, est un bon outil pour bosser les mouvements utiles au soulevé de sac.
Défi 3 : Passage dans une toile d’araignée bleu en nylon. Un peu de vitesse et de pliométrie. Vitesse de buste etc… un peu d’évitements du boxeur et voilà ! On bosse les appuis, les montés de genou et on est au top.
Défi 4 : Le passe-muraille, je me suis rendu compte que j’avais des restes en Parkour !!!!!!!!!! lol. Un appui avec le pied sur une des prises d’escalade, le bassin sur le bord et hop, on bascule les jambes toutes tendues par dessus. Attention à la réception…

Défi Run la muraille

Défi Run la muraille

Défi 4 : La vitesse, 100 m. Dommage mal encadré donc j’ai fait de la merde.
Défi 5 : Courir sur des bottes de fouin. Rien de spé. Par contre, avoir de bons appuis quand on est en déséquilibre. Un peu de travail postural et du gainage et on est easy comme on dit.
Défi 6 : Saut d’obstacle, j’ai pas trop souffert, j’ai vu que j’avais des souvenirs des haies en athlétisme.
Défi 7 : La corde de fin. Bah pas besoin d’avoir de la force dans les bras. On tend les jambes et on monte. Après, j’avoue que si t’es ko des 10k précédents tu couines un peu à monter.

Pour conclure, j’ai eu plus de mal à courir que de passer les obstacles. Après ce n’est que mon ressenti. Je n’ai pas pleuré car ce n’était pas trop dur physiquement. Je m’attendais à plus d’obstacles et moins de lignes droites dans la forêt.

J’ai fait moins d’une heure, je crois. J’ai oublié de prendre le temps. j’ai couru avec un petit lièvre qui a accéléré au 7 km. Le mec était sur une base de 45 au 10 km, aille aille. Pour la reprise, c’était un peu trop vite pour moi. J’ai coupé mon effort à ce moment là pour finir un peu plus doucement sachant qu’il n’y avait pas de classement. C’est bien dommage.

A bientôt