Traileur gainé, Rafion nous raconte la Transka

Hello les Gainés ! Aujourd’hui, on retrouve Rafion, le traileur gainé qui s’est cassé le nez mais pas les dents sur la magnifique course de la Transka !

Comme vous le savez j’étais l’ambassadeur de cette magnifique course pendant 3 ans, quelle belle aventure ça été, j’ai beaucoup appris sur moi, sur mon île. Je suis fier aujourd’hui de vous en parler par l’intermédiaire d’un coureur traileur que j’ai découvert et quel homme ce Rafion. Oser se mesurer à la Transka, n’est pas à la porté de tout le monde, souvenez vous l’an dernier, je tentais le 90k que j’ai réussit à finir grâce à des forces venues d’ailleurs. Dédicace à l’un des hommes que j’ai le plus admiré mon PaPi Jojo qui nous observe de là Haut.

Bref Revenons à nos moutons ! Ce Rafion vous raconte ci-dessous une bien folle aventure

Rafion le traileur gainé des îles

Présente-toi en quelques mots


Je m’appelle Rafion BALAHACHI, 38 ans, originaire de l’île de Mayotte dans l’océan Indien. Professionnellement, je suis intérimaire dans le secteur du bâtiment (couverture, manoeuvre, manutention…)

Pourquoi et quand as-tu décidé de faire du trail?

 

J’ai décidé de faire du trail parce qu’à la base, la course à pied c’est mon sport de prédilection. Ensuite c’est ma passion de la nature et de la montagne en particulier qui m’a poussé et motivé à persévérer dans cette voie. Notamment grâce aux paysages exceptionnels que nous offre le milieu naturel et la montagne. Et ce depuis 2009. J’ai débuté par des distances relativement petites et je les ai progressivement rallongées jusqu’à arriver à mon 1er trail long de 70 km aux Templiers en 2010 à Millau (Aveyron 12).

Rafion le traileur gainé des îles

Qu’est-ce que ça t’apporte au quotidien?

 

Au quotidien, le trail m’apporte de l’épanouissement, de la satisfaction personnelle, du bien-être mental et physique, psychique et me permet de relativiser énormément les épreuves de la vie. Mais aussi de faire de belles rencontres humaines, amicales, sportives, cela m’ouvre l’esprit sur le monde et sa diversité en rencontrant des coureurs de différents horizons culturels…

Qu’as-tu pensé de la Transka ? Organisation ? Tracé 📈? Challenge physique ?

Me concernant, l’Ultra-Trail de Guadeloupe, la Transkarukéra (la Transka), ce fut une aventure extraordinaire notamment du départ de Basse-Terre sur la côte en passant par la forêt humide, en visitant des lieux très évocateurs pour les connaisseurs de la Guadeloupe (le Poteau, les Échelles, les bains jaunes etc.. ), courir dans la boue et traverser de nombreuses rivières, la traversée du Grand-Cul-de-sac marin en kayak sous le pont reliant la Basse-Terre à la Grande-Terre, tout cela fait de la Transka un Ultra totalement dépaysant à recommander et à faire et refaire.

Concernant l’organisation, je soulignerais tout simplement son professionnalisme, son savoir-faire, son accueil chaleureux des participants. C’est une organisation au top, menée de main de maître par son président Gérard Augusty et son équipe de bénévoles. On est vraiment très bien accueilli, très chaleureusement.

Des conditions indispensables pour réaliser une belle course sur un tracé 📈 des plus exigeants mais c’est dans l’exigence que demeure l’identité, l’ADN de ce bel Ultra tropical. Le tracé est parfait, rien à redire sauf peut-être renforcer le balisage sur des endroits stratégiques, sur certains carrefours, intersections et autres changements de direction mais rien de grave. Cela permet juste de rassurer le compétiteur qui ne connaît pas très bien le terrain.

Rafion le traileur gainé des îles

La Transka étant en soi un défi, un challenge physique très relevé, il faut vraiment être en pleine possession de ses moyens physiques et être bien entraîné pour espérer en venir à bout. On ne sera que fier du travail accompli à la fin.
Et pour conclure, je tiens à réitérer mes remerciements et ma reconnaissance à Gérard Augusty, son équipe de bénévoles, son ambassadeur Yoann Rousseau pour le travail que vous faites pour développer le trail et l’Ultra-Trail, le tourisme vert et sportif en Guadeloupe.
Merci infiniment Yoann et à très bientôt, Rafion.
De rien Rafion. Content de voir que tu as kiffé la Gwada et la Transka ! À bientôt les Gainés

Running à Lille avec Benjamin

Aujourd’hui, on retrouve Ben qui nous raconte son histoire de love avec le running…

Présente-toi en quelques mots.. 

Benjamin, Bourguignon d’origine, né à Lyon, et aujourd’hui basé à Lille suite à une mutation professionnelle couplée avec un souhait de découvrir une nouvelle ville.

Hyper actif, passionné par le sport, j’ai longtemps pratiqué le basket. Mais aussi le football, le hand et j’ai une passion pour le sport mécanique.

Pourquoi as-tu choisi le running ? Comment vois-tu la course à pied ? Comme un outil, un médicament ?

Le running est pour moi mon moment, ma bulle. C’est le moment où je pose le cerveau et je me lâche complètement. Lorsque je cours, je pars avec ma montre, mes baskets et ma tenue. J’aime être seul, souffrir seul, me faire violence en entraînement. Quel plaisir de finir un entraînement carbonisé, les cuisses gonflées, le souffle court, c’est pour moi signe que je progresse. 

À mon arrivée sur Lille il y a 4 ans, j’ai découvert mon club house pour runner, owens 36 running situé à Villeneuve d’Ascq. C’est un parfait mélange de partage, de dépassement de soi et de convivialité. Grâce à eux, j’ai franchi un cap dans le running, je suis passé de  2 séances de footing par semaine à 4 séances par semaine avec du spécifique.

Le running est pour moi à la fois un médicament et un outil. 

Un outil car dans le running, on vit des moments et sensations identiques à la vie professionnelle. Des victoires, des remises en question, je travaille dur dans les 2 cas pour être meilleur.

Un médicament car quand je me sens pas bien, après une mauvaise journée, rien de mieux que de se retrouver seul dans la forêt pour extérioriser.

Le running est aussi pour moi un excellent moyen de partage, de rencontre.  Sur les courses, sur les réseaux, dans mon Club de running, j’ai à chaque fois pu faire de magnifiques rencontres.

Raconte-nous tes succès de l’année. Quels sont tes prochains objectifs ??

Cette année, comme je l’ai dit, j’ai passé un cap. Je me suis donné les moyens de progresser. Je suis parti 10 jours pour le kiff à la Mecque du running, Font-Romeu. Quel plaisir de courir à 2000 mètres d’altitude, de sentir le manque d’oxygène . 

Sinon pour cette année, j’ai pour objectif de faire tomber mon record sur 10km, en l’occurrence 39min25. Avec pour souhait d’arriver sous les 39 min très vite. 

Pour le moment, je me consacre sur les 10km, mais un semi-marathon pour tester mon endurance me séduit de plus en plus. 

Si tu devais donner quelques conseils à un débutant ce serait quoi ? 

Un conseil? Je dirais des conseils plutôt. Pour commencer, la priorité, prendre du plaisir, se prendre au sérieux sans être sérieux. 

Ensuite en fonction de l’affinité qu’il peut avoir avec le running, écouter son corps, prendre soin de soi, et s’entourer des bonnes personnes pour progresser .

 

Merci Ben pour ces mots plein de sagesse ! On kiffe le run, c’est le plus important ! 
la transformation de damstina_run en runner gainé

La transformation de Damstina_run en Runner Gainé

Nouveau Portrait de runner gainé 😍

Qui es tu  ? Que fais tu dans la vie ?

Je suis Damien , 29 ans de Tours. La profession restera secrète mais venez me parler en privée je vous en dirai plus… 😉

Pourquoi as-tu choisi comme sport la course à pied « running » ?

J’ai débuté le run il y a 4 ans pour perdre du poids, sport non coûteux et  ne nécessitant  pas beaucoup de matériels pour débuter. Une bonne paire de running, un jogging et c’est parti, une fois mon objectif atteint, je n’ai pas pu m’arrêter et je prends un maximum de plaisir aujourd’hui dans cette passion qu’est devenue le running. Passion que l’on connaît aujourd’hui et qui apparaît partout sur les réseaux sociaux.

Et maintenant te voilà un sacré runner gainé !

Damstina_run au semi-marathon de Paris

Quelles disciplines pratiques-tu en plus du running ?

Les autres activités que je fais sont, le vélo pour me préparer à mon futur objectif qui est le triathlon,
Donc je fais aussi de la natation  😉

Et je fais du Crossfit afin de devenir Gainé comme le lapin 🐰

Qu’en tires tu au quotidien ?

J’en tire un bien être, une façon de vivre aussi. Si certains sortent boire des verres en ville, moi je préfère être dans mes baskets et courir.

Le Running est une médiation, un médicament et/ou un outil de dev perso ?

Pour moi la course est une délivrance personnelle. Elle me permet d’évacuer suite à une garde compliquée au travail, elle me permet de faire le vide avant de rentrer rejoindre la petite famille.

damstina_run un runner gainé à l'entraînement

Tu partages cette passion à travers tes réseaux pour montrer l’exemple ? Pourquoi en fait ?

Je partage mes sessions d’entraînements, mais j’ai partagé aussi mon parcours d’ancien gros pour prouver aux personnes qui me suivent que tout est possible.
Il suffit de se motiver et de se bouger les fesses 😉
Si je peux être une source de motivation pour mes followers pour moi ce serait une fierté 🙂

Et tu l’es ! 😉

Alors ton marathon de Paris ? C’est une réussite d’après ce que j’ai vu ?

Le marathon de Paris était une réussite : il m’a redonné goût à cette distance qui est de 42,195 km. J’ai participé à celui-ci grâce à Compex. Ce marathon je l’ai préparé pendant 10 semaines avec un super coach qui a cru en moi. Le Chrono est descendu à 3h28, mon ancien temps sur cette distance était de 3h48 le travail paie non ??

Paris une très belle ville pour une très belle course.

Je serai sur le MDP de 2019 pour faire descendre ce chrono sous la barre des 3h20

Bravo 🎉 déjà pour tout ce que tu as accomplie.

damstina-run au marathon de Paris 2018

Pourquoi le crossfit au fait ? Ça t’aide en quoi ? Pour être un meilleur runner par exemple ?

Le Crossfit pour travailler d’autres muscles et être vraiment complet. Toucher à tous les sports 🏋️‍♀️, mon taf me demande d’être endurant tout en ayant de la force. Si je dois sortir une personne pas trop le temps de se poser la question de comment je dois faire, je dois agir point barre ..

Le Crossfit + Course à pied est un bon compromis, ça me permet de muscler la partie abdominale et de rester gainé.

Est ce que la vie en couple a changé depuis cette transformation ?

Ma vie de couple est restée inchangée depuis ma transformation, ma compagne a été là pour m’aider quand j’avais des coups de mou, elle a su me motiver, me suivre à chaque entraînement.
Aujourd’hui c’est aussi grâce à elle que je suis comme ça, elle a su trouver les mots pour faire le déclic.

Merci 🙏🏽 pour ce partage c’est riche. N’hésite pas à aller t’abonner à @Damstina_run sur Insta !