paris versailles

Vaincre les côtes Paris Versailles

Hello les loulous,

Comme vous le savez déjà je crois j’adore les côtes de l’espace – Paris Versailles ! Merci le trail… Si vous avez souffert pendant celles du Paris Versailles, lisez ce qu’il suit.

Souvent on a tendance moi le premier a flippé à l’approche d’une côte surtout quand vous n’avez pas l’habitude, que vous ne voyez pas le somment et pas eu le temps de vous entraîner pour les passer les doigts dans le nez avec la fameuse foulée rasante du trailer héhé 😀

Souvent on oublie que si il y a une côte c’est que derrière ça descend et là patatra, de plus si on n’a pas ça en compétence non plus, on est cuit !!!

Profil du Paris Versailles

Comment la préparer cette fameuse Paris Versailles ?

  • Etre gainé tout du long de ses run
  • Avoir bosser sa mobilité articulaire et tendineuse
  • Bosser son endurance fondamentale, Son EF dans le jargon
  • La considérer comme une course longue…
  • Travailler sa respiration, inspiration en ouvrant les côtes, expiration en rentrant le ventre
  • Ne pas négliger les différentes types de foulées en fonction du dénivelé, rasante, médio pied ou encore à plat
  • Faire du seuil, des 2*2000 3*2000 sur des sorties de 10 à 15km par exemple avec votre vitesse à vous
  • Travailler les descentes avec le relâchement associé pour aller plus vite que sa vitesse de croisière normale et ne pas se flinger les articulations
  • Faire un bon travail d’assouplissement pour gagner en amplitude de foulée
  • Masser avant et après son petit body pour être au top le jour j

Le gainage All the time baby 😀

C’est le renfo de la ceinture abdominale et le renfo des lombaires, faire au moins 1 min par jour

perte-de-poids-metabolisme-ba2

Course longue ?

Le Paris Versailles peut être comparé à un semi-marathon puisque le dénivelé fait oublié les 5km qui reste. On est rassasié quand on arrive à la fin.
Faire du fractionné court ne vous aidera pas forcément donc essayer de privilégier les fractionnés long ou seuil. Attention, ce n’est que mon avis !

img_0760

Endurance fondamentale, EF à bosser

Il faut apprendre à courir doucement et surtout longtemps comme pour la prépa marathon ou un trail

Oxygénation 

La respiration est un des fondamentaux. De plus si tu respires de façon contrôlé, tu gères en générale mieux ton effort. Perso j’ai utilisé celle indiqué au-dessus. Si tu rougies et que tu hyper-ventiles c’est que tu vas trop vite, activent les freins !

Optimiser sa foulée

Dans les côtes, j’ai opté pour la foulée rasante comme les trailers et en descente en fonction du D- avant pied rapide ou comme vous le sentez, but est d’être le plus relâché possible. Allez bosser sur les montagnes montmartiennes !!!

img_0761

Massage

Perso, je fais un combo automassage et huile type arnica avant et après

Stretching

Si vous avez besoin, n’hésitez pas.

Sinon sportez vous bien, restez gainés comme jamais !

Je vous Kidkiss sur le triceps <3 ahah

PS : si vous aimez courir en EarlyBird, RDV tous les jeudis matin devant l’opéra bastille donc départ 5h précise, on ne peut pas attendre…

    14495513_10210848177583054_4099491453689561935_n

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] a fait le boulot côté descentes, c’est la base en trail ! Monter tout le monde sait faire mais descendre vite c’est une […]

  2. […] Tu peux bosser ta foulée rasante, alias la foulée du trailer. […]

Les commentaires sont fermés.